Hysope

L'hysope (Hyssopus) est un genre d'environ 10 à 12 espèces de plantes herbacées ou semi-ligneuses de la famille des Lamiacées, originaires de l'est de la Méditerranée jusqu'en Asie centrale. Elles sont aromatiques, avec des tiges droites et ramifiées pouvant atteindre 60 cm de long, couvertes de poils fins à leur extrémité. Les feuilles sont étroites et ovales, de 2 à 5 cm de long. Les petites fleurs bleues se trouvent sur la partie supérieure des branches pendant l'été. L'espèce de loin la plus connue est l'hysope officinale (H. officinalis), largement cultivée en dehors de sa zone d'origine dans la Méditerranée.

Notez que l'hysope anis, Agastache foeniculum (également appelée hysope géante bleue) est une plante très différente et non une parente proche bien que les deux soient de la famille de la menthe. L'hysope d'anis est originaire d'une grande partie du centre-nord et du nord de l'Amérique du Nord.

Espèces

  • Hysope ambigu (Trautv.) Iljin
  • Hyssopus cretaceus Dubjan.
  • Hysope cuspidatus Boriss.
  • Hyssopus ferganensis Boriss.
  • Hysope latilabiatus C.Y.Wu & H.W.Li
  • Hysope lophanthoides Buch.-Ham. ex D.Don
  • Hyssopus macranthus Boriss.
  • Hysope ocymifolius Lam.
  • Hyssopus officinalis L.
  • Hyssopus seravschanicus (Dub.) Pazij
  • Hyssopus tianschanicus Boriss.

Cultiver

Le nom "hysope" peut être retracé presque sans changement grâce au mot grec ύσσωπος (hyssopos) et au mot hébreu אזוב (ezov). Le livre de l'Exode dans la Bible rapporte que le sang des sacrifices était appliqué sur les montants des portes à l'aide d'hysope la nuit de la Pâque. Ses propriétés vomitives sont également mentionnées dans le Livre des Psaumes. Dans le Nouveau Testament, une éponge trempée dans du vin aigre ou du vinaigre était collée sur une branche d'hysope et offerte à Jésus de Nazareth sur la croix juste avant sa mort. Matthieu et Marc le mentionnent tous deux mais font référence à la plante en utilisant le terme général καλαμος (kalamos), qui se traduit par "roseau" ou "bâton".

Les graines sont plantées au printemps et les semis sont écartés de 40 à 50 cm. L'hysope peut également être multipliée à partir de boutures ou de divisions de racines au printemps ou à l'automne. L'hysope doit être cultivée en plein soleil sur un sol bien drainé, et bénéficiera d'une taille occasionnelle. Elle ne vit pas longtemps, et les plantes doivent être remplacées tous les deux ou trois ans. Elle peut être utilisée comme haie basse ou bordure dans un jardin de plantes aromatiques.

L'hysope a également des usages dans le jardin. On dit qu'elle est une bonne plante compagnon du chou car elle dissuade le papillon blanc du chou. On a également constaté qu'elle "améliore le rendement des vignes si elles sont plantées le long des rangs, en particulier si le terrain est rocheux ou sableux et que le sol n'est pas aussi facile à travailler qu'il pourrait l'être". On dit que l'hysope est mauvaise pour les radis, et qu'il ne faut pas les cultiver à proximité. L'hysope attire également les abeilles, les syrphes et les papillons, et a donc sa place dans le jardin sauvage. Elle est également utile pour lutter contre les parasites et encourager la pollinisation sans avoir recours à des méthodes non naturelles.

Les feuilles d'hysope peuvent être conservées par séchage. Elles doivent être cueillies un jour sec au plus fort de leur maturité et la quantité de principes actifs est la plus élevée. Elles doivent être séchées rapidement, à l'abri de la lumière du soleil, afin de conserver leurs ingrédients aromatiques et d'éviter l'oxydation d'autres produits chimiques. Une bonne circulation de l'air est nécessaire, comme une armoire aérée dont la porte est laissée ouverte, ou une pièce ensoleillée, visant une température de 20-32°C. Les feuilles d'hysope devraient sécher en six jours environ, pas plus, et elles commenceront à se décolorer et à perdre leur saveur. Les feuilles séchées sont stockées dans des conteneurs propres, secs et hermétiques, et se conservent pendant 12 à 18 mois.

L'hysope est utilisée comme plante alimentaire par les larves de certaines espèces de lépidoptères, dont la pyrale du chou.

Utilisation

L'hysope est utilisée comme ingrédient dans l'eau de Cologne et la liqueur Chartreuse. Elle est également utilisée pour colorer l'alcool Absinthe, ainsi que la plante Melissa et l'absinthe romaine. L'hysope est également utilisée, généralement en combinaison avec d'autres herbes telles que la réglisse, dans les remèdes à base de plantes, en particulier pour les affections pulmonaires. L'hysope tue également les bactéries, renforce les capillaires et réduit l'inflammation. Elle peut aider à soigner environ 81 maladies différentes, dont le cancer, la bronchite, l'insomnie, l'œdème, le rhume, etc. Lorsqu'elle est consommée sous forme d'extrait ou de thé, elle élimine le mucus dans les voies respiratoires, ce qui soulage la congestion, peut réguler la pression sanguine et peut dissiper les gaz. Il aide également à soulager les problèmes circulatoires, l'épilepsie, la fièvre, la goutte et les problèmes de poids. Des boulettes peuvent être fabriquées à partir d'hysope fraîche pour aider à cicatriser les blessures. Il ne doit pas être utilisé pendant la grossesse.

Usage rituel

L'hysope est une plante sacrée utilisée dans le judaïsme. Elle apparaît souvent dans la Bible hébraïque sous le nom d'Ezov. Dans l'Exode 12:22, les Juifs d'Égypte ont reçu l'instruction de "prendre un bouquet d'hysope, le tremper dans le sang du bassin et en mettre un peu sur le dessus et sur les deux côtés du cadre de la porte. Aucun d'entre vous ne sortira par la porte de sa maison avant le matin". Il est utilisé par les prêtres du Temple de Salomon pour des rites de purification de différentes sortes dans le Lévitique 14:4-7, 14:49-52, 19:6, 18. L'hysope est également souvent utilisée pour remplir l'Aspergillum, un produit de cérémonie catholique, que le prêtre trempe dans un bol d'eau bénite et asperge sur la congrégation pour la bénir. Cependant, les chercheurs affirment que les récits bibliques ne font pas référence à la plante actuellement connue sous le nom d'hysope. Il pourrait en fait s'agir d'une des nombreuses herbes différentes.

Le Talmud appelle l'hysope אברתא et la considère comme un remède à base de plantes contre l'indigestion.

Dans les aliments

Les feuilles d'hysope ont une saveur mentholée légèrement amère et peuvent être ajoutées aux soupes, salades ou viandes, mais il faut les utiliser avec parcimonie car leur saveur est très forte.

Illustration de H. officinalis au XIXe siècle
Illustration de H. officinalis au XIXe siècle

Pages connexes

  • Agastache, communément appelée hysope géante
AlegsaOnline.com - 2020 - Licencia CC3