Yo-yo

Le yo-yo est un jouet populaire fait d'une longueur de ficelle attachée à une extrémité à une bobine plate. Il est utilisé en tenant l'extrémité libre de la ficelle (généralement en insérant un doigt dans un nœud coulissant) et en tirant dessus de manière à faire tourner la bobine pendant qu'elle est suspendue en l'air, soit en enroulant soit en déroulant la ficelle. Elle est devenue populaire dans les années 1920.

Dans le jeu le plus simple, la ficelle est enroulée à la main sur la bobine. Le yo-yo est ensuite lancé vers le bas, de sorte qu'il descend et déroule la ficelle. Il remonte ensuite (par inertie), en enroulant la corde vers le haut. Enfin, le yo-yo est saisi, prêt à être relancé. Il existe de nombreuses autres astuces, la plupart basées sur l'astuce de base du "dormeur". L'un des tours les plus célèbres du yoyo est "promener le chien". Pour ce faire, on lance un solide dormeur et on laisse le yoyo rouler sur le sol.

Les noms historiques anglais pour le yo-yo comprennent bandalore (du français) et quiz. Les termes historiques français comprennent bandalore, incroyable, de Coblenz, emigrette et joujou de Normandie (joujou signifiant petit jouet).

Une femme jouant avec un yo-yo
Une femme jouant avec un yo-yo

Histoire

Le plus ancien yo-yo survivant date de 500 av. J.-C. et a été fabriqué à l'aide de disques en terre cuite (argile). Un vase grec peint à cette date montre un garçon jouant au yo-yo (voir à droite). Des documents grecs de cette époque décrivent des jouets en bois, en métal ou en terre cuite peinte. Les disques en terre cuite étaient utilisés pour offrir cérémonieusement les jouets de la jeunesse à certains dieux lorsqu'un enfant atteignait la majorité. Des disques d'autres matériaux étaient utilisés pour le jeu proprement dit.

Les archives historiques des Philippines montrent que les chasseurs du 16ème siècle qui se cachaient dans les arbres utilisaient une pierre attachée à une ficelle pouvant atteindre 6 mètres de long pour lancer les animaux sauvages en dessous d'eux. La ficelle leur permettait de récupérer la pierre sans avoir à descendre de l'arbre.

Garçon jouant du yo-yo en terre cuite, kylix de grenier, vers 440 av. J.-C., Antikensammlung Berlin (F 2549)
Garçon jouant du yo-yo en terre cuite, kylix de grenier, vers 440 av. J.-C., Antikensammlung Berlin (F 2549)

AlegsaOnline.com - 2020 - Licencia CC3